J’en rêvais depuis un bon moment. J’ai cherché pendant de longues heures ce qui pourrait me convenir au mieux. J’ai fouillé le web pour choisir le meilleur modèle, de chambre et d’objectif. J’ai hésité, cherché à nouveau, fouillé encore, pris mon temps, réfléchi sur mon réel besoin, cherché une nouvelle fois, hésité encore et encore, et puis… le nouveau modèle de cette chambre est arrivé : Intrepid 4×5 mk4 avec support en métal, pour un meilleur maintien sur le trépieds.

Pour la petite histoire, un collègue d’atelier m’avait indiqué que ce modèle devait arriver, mais je ne trouvais pas d’information précise. Et puis, en me connectant sur le site du fabricant un beau matin d’avril, elle était disponible. Sans annonce officielle. Je l’ai commandé aussitôt. L’annonce officielle est arrivée 2 jours plus tard. Elle m’a été livrée 6 semaines plus tard, et il m’a fallu un peu de temps pour trouver l’objectif.

J’orientais mes recherches initialement sur un Super-Angulon 90mm f/8, avant de m’orienter sur un Nikkor SW-90mm f/8, pour enfin revenir sur le Super-Angulon, car le Nikkor semble impossible à trouver à Paris. J’ai trouvé ce modèle à la boutique Le Moyen Format, rue Beaumarchais, qui me l’a monté sur la planchette livrée avec la chambre. C’est une version chromée en parfait état optique, qui date de 1965, si j’en crois les archives de Schneider.

Les prochaines semaines devraient être riches en essais et expériences.